1/18

Partager nos expériences autour d'une passion commune

      La chasse est plus qu’un sport de plein air, c’est un art de vivre. Le chien animal de compagnie préféré des Français a toujours accompagné le chasseur dans l’action. Tout est réuni pour alimenter l’art de la cynophilie qui trouve son plein épanouissement dans la chasse au chien d’arrêt.

     L’objectif de l’association est non pas de sélectionner le chien parfait primé par de multiples récompenses cynophiles, mais bien de découvrir des chiens de chasse « pratique », qui travaillent en parfaite communion avec un maître, lui-même défendant les valeurs de la chasse. Quand ces conditions sont réunies, c'est un énorme plaisir. C'est cet état d'esprit qui régnera au sein de notre association tant sur les terrains d’entrainement que sur les concours. La  convivialité et le partage seront les maîtres mots.

        Le chasseur et le chien, il y a plus que de l'affection une complémentarité dans l'acte de chasse et une complicité dans le plaisir qu'il procure. Envoyez le maître à la chasse sans son chien, et vous le verrez errer comme une âme en peine, trouvant peu de goût à la traque qui le passionnait auparavant, rentrant le carnier plat et la mine désabusée.

      C'est que le chien, à la chasse, est à la fois utile et agréable.     

       Utile, car dans cette confrontation à l'animal sauvage, il apporte au chasseur ce qui lui fait défaut en animalité, notamment le flair, indispensable pour trouver et retrouver le gibier.

      Agréable, car il élève la chasse au sublime. Nos cœurs battent plus fort quand un chien d'arrêt bloque un perdreau, quand il fait gicler des ronces une bécasse. De même, le chasseur anxieux après un coup de fusil délicat retrouvera un grand sourire en voyant le chien apparaître avec le gibier dans la gueule. Tout cela nous fait vibrer, et donne tout son sens à la chasse.

       Le chien nous rappelle combien la chasse est un acte naturel. Il exerce avec un instinct qui sera perfectionné par la sélection des races et le dressage.

      Un chien de chasse n'est jamais malheureux ! Point de maltraitance dans nos rangs ! Et quand tous deux rentrent d'une journée, fourbus, le chasseur n'aura de cesse que son chien se sente bien. Au coin du feu, le premier dans son fauteuil lève un instant les yeux, croise le regard du second dans son panier, et tous deux revivent en un instant la belle journée passée.

 

Un chasseur avec son chien, est un chasseur heureux !

     Le BUT

 

  • Promouvoir le chien d'arrêt    

  • Partager des passions et des expériences avec les adhérents

  • Conseiller et aider les jeunes titulaires du permis de chasser

  • Organiser en collaboration avec les ACCA locales des concours amateurs de chiens d'arrêt

  •  Encadrer des entraînements de chiens d'arrêt